- Voyage au Canada – (de Adeline & Daniel) -
Laissez les photos arriver ce sera "plus agréable" à lire

Partie I

Voici le carnet de voyage d’un séjour automnal au Canada dans la province de Québec.

C'est notre 2ème voyage dans cette belle région du monde... Nous voulions admirer les couleurs de l'automne et nous avons été servis !

Deux semaines de vacances (13jours exactement, les deux dernières semaines d’un mois de septembre) pour découvrir le Québec, c'est trop juste mais nous manquions de temps, disons que nous allons approcher le pays et qu'il ne tient qu'à nous de revenir pour le savourer davantage à une autre saison pourquoi pas?

Le précédent voyage au Canada nous avait permis de découvrir en voyage organisé les villes de Montréal, Toronto et la tour CN, Ottawa et le musée des civilisations ainsi que le canal Rideau et le Parlement canadien, les chutes du Niagara, les cabanes à sucres, Québec et le château Frontenac, les chutes de Montmorency, Ste Anne de Beaupré et l'île d'Orléans.

Aujourd'hui nous partons Adeline et moi en camping-car pour découvrir le côté sauvage du Canada, son immensité et ses paysages inhabités. Nous marcherons sur les plages de Gaspésie (une des régions de cette province) où nul baigneur grassouillet cintré dans sa bouée Snoopy ne viendra gâcher la solitude des lieux...

Photo 001 Itinéraire au Québec

1er Jour

C'est Air Transat qui nous transporte via Expedia.fr (pour la modique somme de 430 euros A/R par personne...mais on peut sûrement trouver moins cher en s’y prenant plus à l’avance). Décollage à 8h30 de Roissy Charles De Gaulle (durée de vol 7h00). La journée est loin d'être finie puisqu'il est 9h30 seulement à Montréal lorsque nous atterrissons à l'aéroport de Trudeau (décalage horaire: -6h).

Un guide nous indique qu’il vaut mieux prendre la navette de bus de l’aéroport pour rejoindre le centre ville (déposes aux principaux hôtels et à l’office de tourisme) mais à deux et avec les bagages nous aurions peut-être eu intérêt à prendre le taxi pour à peine plus cher, et comme nous ne pouvons récupérer le camping-car que le lendemain (obligation contractuelle), c'est à l'office de tourisme que nous nous rendons pour trouver un hôtel.

Alors là, je sais pas si à Paris c'est pareil, mais ici ils sont géniaux! Accueil très souriant, des documents sont fournis à profusion pour chaque lieu touristique que comporte notre itinéraire (que nous avions préparé à l’avance), conseils de visites, choix et réservation de l'hôtel ! (ils vous trouvent même l’hôtel ayant des chambres disponibles en fonction du prix que vous voulez mettre et sa localisation dans le centre-ville !)

Bon, bah y'a plus qu'à s'y rendre... On déjeune au Pizz Pistole avant de rejoindre l'hôtel Quartier Latin au 1783 rue St Denis.

 

Photo 002 Rue St Denis à Montréal

L'hôtel en soi n'a rien de luxueux et peu de charme si ce n'est l'entrée. Il est juste propre, pas cher et bien placé dans le centre ville...

Nous faisons le tri dans les documents d'informations fournis par l'office de tourisme. Bilan: plein de choses à voir aussi à Montréal !!! (mais on le savait, c'est pourquoi on a encore demain et une journée et demie à notre retour de périple pour en profiter)

Pêle-mêle: La Place d'Armes, la rue St Jacques, la basilique Notre-Dame, la place Jacques-Cartier et l'hôtel de ville, la rue St Paul, le vieux port, la rue Ste Catherine, la rue St Denis (bon on y est...), le quartier chinois, la ville souterraine, la chapelle N-D de Bonsecours dédiée aux marins, le parc des îles, le parc olympique, le Biodôme, la place d'Youville, le square Dorchester, la place du Canada, le Mont-Royal bien sûr, l'oratoire St Joseph...et j'en oublie.

A Laval, au nord de Montréal, on trouve des bayous au Parc de la Rivière-des-Milles-Iles où on peut faire des randonnées ou du kayak. Le Cosmodôme situé en banlieue est un complexe consacré à la conquête de l'espace.

Au sud de la ville se trouve le plus grand parc d'attractions du Quebec appelé "La Ronde".

A la Biosphère on trouve une expo sur l'eau et l'environnement.

Il faudrait déjà 4-5 jours rien que pour tout voir. C'est clair, on ne va pas pouvoir tout faire...


Montréal ressemble à une ville typiquement nord-américaine avec ses buildings, ses gratte-ciels, ses rues parallèles et sa circulation dense de voitures taille XXL, avec en plus une signalisation routière et piétonne très différente de l'Europe, on est dépaysé tout de suite.

Malgré cela on se sent en sécurité, comme partout au Canada d'ailleurs! Même si la présence policière est importante, je crois que la mentalité des gens tient une grande part dans la tranquillité du pays. On s'énerve moins, les gens semblent moins stressés...

Au fur et à mesure que l'on arpente ses rues, ses quartiers, ses parcs, on découvre que cette mégalopole a aussi du charme, oui du charme avec ses condominiums, ses petites maisons peintes de couleurs vives, ses escaliers en colimaçon et ses espaces verts où les écureuils viennent chercher des miettes jusque dans votre main !!! Et finalement la vie y semble douce et paisible. En hiver le réseau de galeries souterraines permet même de sortir pour les courses, le ciné, le coiffeur sans avoir à affronter la neige !!! C'est d'ailleurs la ville souterraine la plus étendue au monde.

Le vieux port correspond à la partie historique du havre. Délaissé à cause de sa vétusté, il a été réaménagé pour accueillir dorénavant les promeneurs.

Perméable aux influences française et américaine, tout en étant le principal foyer de la culture québécoise et une terre d'accueil de peuples provenant de tous les horizons, Montréal constitue un formidable carrefour culturel.

 

LE CANADA EN (très) BREF

Géographie, population:

Le Canada se divise en 10 provinces (Alberta, Colombie-Britannique, île du Prince Edouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Ecosse, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve et Labrador) et 3 territoires (Yukon,Territoires du Nord-Ouest et Nunavut).

La population du Canada est principalement regroupée le long de la frontière avec les Etats-Unis. 18 fois plus grand que la France, il est 2 fois moins peuplé ! (environs 30 millions d'individus).

Ces immenses espaces presque inhabités sont recouverts au nord par la toundra. Plus au sud, la forêt boréale s'étend puis apparaissent les feuillus (bouleaux, trembles et peupliers) et enfin la forêt mixte.

Au niveau du climat, de par son étendue, les contrastes sont saisissants. Mars ou avril: récolte de la sève d'érable car les températures vont des gelées à tempérées. L'été attire tous les visiteurs (temp:22-32°C) mais attention dans certaines régions aux moustiques et à la mouche noire. Mai et septembre: journées chaudes et soirées fraîches. Mi-septembre-octobre: l'automne magnifie les couleurs de la forêt. Mi-novembre à mi-mars, l'hiver apporte la neige et permet tous les sports d'hiver.

L'eau est d'ailleurs omniprésente sur ses vastes paysages et constitue la plus importante réserve d'eau douce du globe. Cette présence et les vastes territoires favorisent une faune abondante et variée. Caribou des bois, orignal, wapiti, lynx du canada, loup, grizzli, ours noir, ours polaire, castor, bison, mouflon, phoque, rorqual, macareux moine, faucon pèlerin, bernache du canada, pygargue, oie sauvage, ...


PETIT BOUT D'HISTOIRE:

 v.-500 : trace de présence amérindienne.

 v.1000 : Les vikings débarquent à Terre-Neuve.

 1534 : Jacques Cartier prend possession du Canada au nom de François 1er.

 1605 : Champlain fonde Port-Royal en Acadie.

 1608 : Fondation de la ville de Québec.

 1642 : Fondation de la ville de Montréal.

 1730 : La Vérendrye explore l'Ouest canadien.

 1755 : Début du Grand Dérangement, les Acadiens sont chassés de Nouvelle-Ecosse.

 1756-1763 : guerre de 7ans, le traité de Paris cède toute la Nouvelle-France à l'Angleterre.

 1778 : James Cook explore les côtes de la Colombie-Britannique.

 1812-1814 : guerre anglo-américaine.

 1858-1861 : Ruée vers l'or en Colombie-Britannique.

 1867 : Création de la confédération canadienne.

 1881-1885 : Construction du Canadien Pacifique.

 1896 : Ruée vers l'or au Klondike

 1939-1945 : seconde guerre mondiale, regroupement des forces navales en Gaspésie puis débarquement de soldats canadiens sur "nos" côtes normandes.

 1962 : Achèvement de la Transcanadienne.

 1988 : Création officielle du Nunavik, patrie des Inuits du Québec.

 1992 : Création du Nunavut.

 90's: Céline Dion...

 

Le Quartier Latin est très animé et nous partons flâner dans le vieux Montréal  jusqu'au port en regardant les boutiques et les terrasses des restos. Nous rejoignons la place Jacques Cartier en passant par la rue Bonsecours et la rue St Paul entre autres. Nous ne voulons rater aucun monument intéressant...

La basilique Notre-Dame de style néogothique est dotée d'un magnifique intérieur dont nous ferons la visite guidée à notre retour de Gaspésie.

Balade en calèche pour certains devant la Place d'Armes. Au centre de cette place se trouve un monument en hommage à Paul de Maisonneuve.

Photo 003 Plan de Montréal

Photo 004 Caserne pompiers de Montréal

Nous passons devant la caserne n°20 de Montréal. Collés aux vitres du garage pour photographier les installations, un pompier nous aperçoit et nous ouvre le rideau de fer pour nous faire la visite guidée...! Ils sont vraiment sympas ces Québécois!...

On rentre dans la cabine de pilotage, le pompier nous explique les équipements et les caractéristiques des véhicules d'interventions. Y'a même un écran d'ordinateur pour gérer les interventions. Comme en France, il manque de personnel...

 

 

 


Nous Terminons cette longue journée dans une crêperie de la rue St Denis, juste à côté de notre hôtel...

 

2ème Jour

L'avantage c'est qu'à 6h du mat' on n'a plus sommeil ! Balade dans la ville de Montréal du côté des condominiums des quartiers résidentiels.

C'est calme, c'est coloré, ces maisons sont constituées de plusieurs appartements avec des escaliers extérieurs typiques de Montréal.

Photo 005 Condominiums à Montréal

Après le quartier résidentiel nous traversons de long en large le Parc Lafontaine. Des écureuils curieux nous regardent et il n'est pas difficile de les approcher.

Photo 006 Ecureuil Parc Lafontaine à Montréal

Nous apercevons aussi un balbuzard pêcheur (d'après un Québécois, avec l'accent...) qui fait des cercles dans les airs avant de plonger dans l'eau.

Après notre balade au parc nous retournons à l'hôtel afin de prendre les bagages et nous rendre chez le loueur de camping-car Cruise Canada Motor-home Rental au 198 Bd Cure labelle -Ste Rose- .

Métro à la station Berri UQAM jusqu'au terminus Henri Bourassa. Il faut ensuite attendre le bus pour aller jusqu'à LAVAL. Bien que sur la carte cela semble proche de Montréal, en réalité nous mettons plus d'une heure à arriver. Avec une 3ème personne, un taxi aurait été bien préférable et économiquement valable.

Nous avions choisi quelques mois plus tôt "Camping-car on line" (site Internet) pour réserver notre véhicule. Présent à Boulogne (139 rue de Billancourt) nous avions pu rencontrer physiquement nos interlocuteurs, ce qui était rassurant en cas de problèmes ultérieurs. Le personnel est en plus vraiment sympa et n’hésite pas à consacrer du temps pour le choix du véhicule, la fourniture de cartes et documents, des conseils utiles sur le nécessaire à emporter et des infos sur la région (météo durant la période de location, noms des compagnies de ferry, kilométrage de l’itinéraire, etc.) Une compétence et une disponibilité dont le loueur de Laval devrait s’inspirer car une fois sur place nous sommes un peu déçus. Bien que très récent, notre camping-car semble déjà défraîchi et nous inspectons donc minutieusement l'ensemble ("seulement nous deux"). La gérante ne prête aucune attention à notre liste de défauts ("OK, c'est vu, pas de problèmes...") et nous devons ensuite quémander par 3 fois au comptoir des oublis dans les produits qu'ils doivent nous fournir. Au prix des options (78 euros/2pers fourniture literie, vaisselle, linge, draps et 75 euros leur kit préparation à 2 balles, produits WC -pour 1 jour-, batterie cuisine), c'est un peu abuser car nous devons faire les courses dans la foulée pour compléter le nécessaire de voyage.

L'accompagnement pour l'explication du fonctionnement des appareillages (chauffage, frigo, WC, génératrice) se résume à une vidéo non dévolue au type exact de notre véhicule. Heureusement un carnet descriptif nous est fourni.

Leur flotte est renouvelée régulièrement et adaptée aux pays traversés. L'assistance en cas de problèmes est vendue avec...

La location nous a coûté 1800 euros pour 11 jours en kilométrage illimité.

C'est donc à bord d'un gros pick-up Ford F350 équipé d'une cellule que nous entamons la partie aventureuse de notre voyage. Moteur V8 (25l/100kms!), boîte automatique mais rien dans le sac !!! Faut dire aussi que le WC et le lavabo sont en porcelaine, y'a un four à gaz, une cuisinière 3 feux, une chaudière + système de ventilation, un chauffe-eau, une douche, un frigo... tout ça dans 7m20 ! le poids est de 4 tonnes !!!

Photo 007 Notre Camping-car

Il est 15h30, les formalités sont terminées et nous retournons donc à Montréal. En passant nous regardons l'oratoire St Joseph et le stade olympique que nous avions déjà vu 2ans auparavant. Il fait 25°C, le temps est beau...

Photo 008 Le Chemin du Roy

La conduite du camping-car ne pose pas vraiment de problèmes car les routes sont larges. Nous traversons Montréal et sortons par la route 138 où nous attrapons "Le chemin du Roy" à Repentigny. Nous avons hâte de quitter cette métropole pourtant dynamique  et cosmopolite pour découvrir les paysages naturels du Québec. Les températures sont déjà fraîches pour la saison et les couleurs de l'automne commencent à arriver paraît-il plus au nord. Tant mieux, car normalement c'est mi-octobre qu'on en profite mais pour le camping çà commence à faire juste...

Nous suivons le St Laurent déjà large par cette route touristique en croisant parfois d'autres "véhicules récréatifs" tractant une ou deux remorques...

Nous savions ce que nous voulions voir mais la recherche d'un itinéraire, la longueur des étapes, les sites touristiques à visiter et l'estimation des endroits où nous dormirions n’a pas été une mince affaire. Merci à Emma qui m'a donné quelques conseils via son site "baguenauderies.com" (rien que le nom est déjà une invitation au voyage). Sinon, beaucoup, beaucoup d'infos sur les régions et les sites touristiques sur "bonjourquebec.com".

Après avoir défini les étapes touristiques, il faut définir un itinéraire "judicieux" (rouler côté rivage le long du St Laurent et en Gaspésie, moins de centres d'intérêts le dernier jour au cas où...), un kilométrage journalier raisonnable (250km maxi), répertorier un camping par soir si on ne trouve pas de coin tranquille ce jour là, lister les curiosités, les haltes panorama, les restos particuliers afin de ne rien oublier en cours de route...

Bref, on s'y est pris à l'avance pour ne rien "louper". J'oubliais: réserver le traversier entre la rive nord et la Gaspésie le plus tôt possible surtout l'été ! Idem pour les excursions baleines sur le St Laurent...

Heureusement qu'on n'a pas eu à apprendre l'Anglais avant de partir!...

Nous campons à "La pointe du lac" dans la verdure d'un pré derrière le gymnase, juste à côté du Moulin seigneurial. Le camping-car est très bien pour deux, on n’est pas serré du tout!

3ème jour

Pas très beau temps aujourd'hui (18°C) et pluvieux. Le paysage défile de chaque côté du Chemin du Roy.

Au début du 18ème siècle le réseau routier est constitué de chemins et bouts de routes dispersés ça et là dans tout le territoire, mais aucune voie ne relie encore la capitale, Québec, à Montréal. Celle-ci est construite en 1737 et fait 7,4m de large sur 280km à travers 37 seigneuries. C'est la plus longue route au nord du Rio Grande.

Le Chemin du Roy va servir au courrier et aux voyageurs qui utilisent pendant un siècle et demi des calèches, des diligences et des carrioles d'hiver. L'arrêt nocturne se faisait souvent à Trois-Rivières pour un trajet de deux jours au galop des chevaux!

En le suivant on apprend un peu de l'histoire du Québec, de la Nouvelle-France, avec ses paysages et son patrimoine fascinant.

A voir particulièrement en chemin: Moulin grenier à Repentigny, moulin de 1758 à Ste Ursule, Trois-Rivières, Ste Anne de la Pérade, Deschambault.

Quelques haltes routières permettent de faire des pauses et d'admirer le fleuve St Laurent, surtout si un panorama est signalé.

A ce propos, il vaut mieux avoir repéré les arrêts à l'avance et les avoir pointés sur la carte car si les panneaux de signalisation touristiques ont le mérite d'exister, on ne sait jamais s'il faut freiner tout de suite ou si le lieu d'intérêt se trouve un kilomètre plus loin...

On s'arrête à Trois-Rivières pour visiter cette petite ville. Plusieurs bâtiments à voir comme le musée des Ursulines et le petit parc, l'église St James, la Cathédrale de l'Assomption et la terrasse aménagée longeant le St Laurent. Il y a aussi la vieille prison ayant comme guide un ex-détenu et le manoir des Jésuites que nous ne visiterons pas.

Photo 009 Les Ursulines à Trois-Rivières

Nous avons manqué de temps ce jour là, prévoir presque une journée supplémentaire.

Nous reprenons la route en faisant des arrêts dans les haltes routières qui ponctuent le Chemin du Roy. Quelques arbres commencent à rougir, on sent l'automne...

Arrêt à Ste Anne de la Pérade pour voir l'église aux allures de cathédrale gothique.

Il y a aussi un domaine seigneurial sans grand intérêt où nous avons pique-niqués à midi...

Nous arrivons à Québec par le boulevard Champlain et en passant sous le Pont de Québec.

Avant de visiter nous allons réserver un emplacement au terrain pour véhicules motorisés de Limoilou (1000,av d'Estimauville). Gros avantage: ce n'est qu'à 3km du Vieux Québec, pas cher (18$) mais Y'A RIEN, et on est entre l'autoroute et la voie ferrée, le long du fleuve... Pour camping-car autonome et avec les boules Quiès.

Retour en ville pour admirer les résidences qui bordent le jardin Jeanne d'Arc.

Nous poursuivons par le champs de batailles puis nous garons le camping-car pour parcourir à pied les vieux quartiers de Québec.

Le soir tombe, les lumières s'allument dans le château Frontenac (c'est en réalité un hôtel).

 

Québec by night

Nous baguenaudons dans les ruelles...

Petite balade nocturne sur la Terrasse Dufferin créée en 1879 et qui borde le château-hôtel en offrant un magnifique point de vue sur le vieux Québec et le fleuve St Laurent.

Le Château Frontenac est devenu le modèle du style "National" du Canada, baptisé style Château.

Nous redescendons ensuite les escaliers pour trouver un resto tranquille. La journée a été longue et on mérite bien un bon repas traditionnel pour fêter notre arrivée à Québec. Il fait doux ce soir...

Tiens, on voit un établissement qui a l'air sympa de l'extérieur...et à l'intérieur aussi !!! OK, on y va...

Il s'appelle le "Cochon Dingue"...

Au menu : côtes de porc levées fumées au sirop d'érable pour Daniel avec pelures de pommes de terre et salade. Pour Adeline, tourte au chèvre filo, frites et salade. Café et chocolat chaud à l'ancienne! Miam miam...

Très bonne adresse à retenir...

Retour au camping et bonne nuit les petits…

A suivre …